1.Comment ça marche

Fonctionnement avec une alimentation classique

Après un repas, la digestion découpe les aliments que nous ingérons en substances utilisables par nos cellules : glucides en glucose, lipides (graisses) en acides gras et protéines en acides aminés. Ceux-ci passent dans le sang et vont être utilisés comme éléments bâtisseurs (muscles, os…) et comme fournisseurs d’énergie indispensable aux fonctionnements de nos cellules et organes. La cellule utilise de manière prioritaire le glucose pour fabriquer de l’énergie.

Après un repas contenant des glucides, le taux de glucose dans le sang (glycémie) augmente et entraine la sécrétion d’une hormone : l’insuline.
C’est elle qui contrôle l’utilisation du glucose par les cellules et la constitution de nos réserves dans le foie, les muscles et les cellules graisseuses (adipocytes).
Quand nous consommons trop de glucides par rapport à nos besoins énergétiques, l’insuline entraine le stockage de l’excédent soit sous forme de réserves de glucose dans les muscles et le foie, soit sous forme de réserves graisseuses, et on prend des kilos.

Fonctionnement avec une alimentation pauvre en glucides

Au-dessous d’un certain seuil d’apport en glucides, l’organisme utilise de nouvelles ressources.

Dans un 1er temps, le foie et les muscles délivrent leurs réserves de glucose (stocké sous forme de glycogène).

Puis le corps utilise les lipides libérés par sa masse grasse. Ces derniers vont être transformés par les cellules du foie :

La formation de corps cétoniques se nomme la cétogenèse. Ce processus commence seulement au bout de 24 heures de restriction en glucides et augmente progressivement. Il n’est optimal qu’au bout de 3 jours, l’organisme fonctionne alors en cétose et produit son carburant à partir des lipides à sa disposition (provenant de l’alimentation et des réserves de graisse du corps).

2. Les bienfaits

Simple

Pas besoin de compter les calories ou de peser les aliments : vous mangez à votre faim. Une seule règle à respecter : ne pas manger de glucides dans un premier temps puis les réintroduire peu à peu selon la phase du programme et de votre évolution.

En somme, il s’agit dans un premier temps de supprimer le sucre et les féculents : pas de pain, pâtes, riz, pomme de terre, confiture, miel… y compris les sucres cachés dans les plats transformés, surimis, foie gras, charcuterie…

Bénéfique et stimulant

Les protéines sont satiétogène et les corps cétoniques produits par vos cellules aident à contrôler la faim. De plus, ils sont parfaitement adaptés aux besoins du cerveau, ils stimulent vos capacités mentales et physiques. Au bout de quelques jours, vous n’avez pas faim et vous êtes en superforme !
En plus, ils entrainent beaucoup moins de radicaux libres que lors de l’utilisation des nutriments habituels.

Healthy

Vous mangez de vrais aliments et/ou des préparations spécialement étudiées par des laboratoires privés.

Pas de plats industriels de la grande distribution, de mauvaise qualité (riches en graisses hydrogénées et sucres ajoutés), car misent davantage sur la publicité car en vente libre, cherchent à réaliser un maximum de bénéfices.

Efficace

La cétose transforme le corps en machine à brûler le gras.
Vous pouvez perdre du poids sans vous priver et prenez soin de votre capital santé. Ce mode est également recommandé à de nombreuses pathologies, neurologiques, auto-immunes, diabète, cancers…

3. Les effets secondaires

Les 3 à 5 premiers jours

Vous pouvez ressentir de la fatigue et des maux de tête les 1ers jours d’une restriction glucidique stricte.
Ceci correspond à la mise en place de la production des corps cétoniques qui est normalement progressive et optimale après 3 à 5 jours. D’où l’importance pour les subir le moins possible de ne manquer d’aucun micronutriment (vitamines, minéraux).

Transit

Votre appareil digestif doit s’adapter à une nouvelle alimentation et il se peut que votre transit soit ralenti.
Vous pouvez facilement l’aider :

Haleine

Une partie des corps cétoniques fabriqués par l’organisme s’évacue par la respiration : il s’agit de l’acétone qui modifie l’odeur de l’haleine.
Cela s’estompe généralement après 1 semaine ou 2.

Voici des conseils pour améliorer ce désagrément :

Crampes musculaires

Elles peuvent être le signe d’un manque de minéraux tout comme les douleurs musculaires et articulaires.
Pour éviter cela, il est très important de bien saler ses repas et si besoin de se supplémenter notamment en potassium et magnésium, mais pas n’importe lesquels !

4. C’est pourquoi vous êtes prêt.e si :

Conclusion : on ne connait pas plus efficace et rapide si bien géré !

Etes-vous prêt.e ?!