Mise à jour : REDUCTION AVEC LE CODE EASY10
VALABLE JUSQU’AU 06/02/2023

***

Voici les éléments importants concernant le protocole de perte de poids rapide Easydiet :

Avant de démarrer le protocole :
  1. Soyez prêt.e, élaborez les plans de secours pour ne pas « craquer » auquel cas c’est un retour à la case départ… !
  2. Votre entourage sera l’un de vos meilleurs soutiens en cas de besoin
  3. Le protocole ne peut être suivi qu’à condition que l’enjeu santé ou perte de poids soit important.
  4. La phase la plus importante est l’après : il s’agit de contrôler votre alimentation pour éviter la reprise et les efforts perdus. Elle est à vie…
  5. L’activité physique et surtout musculaire est essentielle pour éliminer, ne la négligez surtout pas, le corps a besoin du mouvement (transpiration, tachycardie) pour éliminer les déchets.
  6. Il y a 4 phases : passer d’une phase à une autre est une récompense. Passer à la phase supérieure signifie donc ne pas retourner en arrière. Accrochez-vous elles sont courtes !
  7. Pour information et vous motiver : la phase 1 ne dure que 3 jours (il faut 48-72h pour être en phase de cétose) contre 30 jours avec un médecin qui travaille ce protocole.
  8. Vous allez peut-être trouver cela difficile en termes de quantité, mais très vite être rassasié car les protéines sont satiétogènes.
  9. Quand on prend la gamme Easydiet on ne consomme pas de viande-poisson-œuf donc le coût des aliments habituellement achetés est compensé par les préparations protéinées.
  10. Même si vous avez le choix en déjeuner ou en diner, évitez le sucré et prenez du salé
  11. Même si vous aimez beaucoup le chocolat : Attention ce goût n’est pas celui du chocolat du commerce bien évidemment puisque ce n’est pas la même composition non plus.
  12. Variez les saveurs pour ne pas vous lasser. Lisez les avis !
  13. Terminez les boites car ce ne sont que des protéines donc ne sont que bénéfiques pour votre organisme.
  14. Ayez une complémentation idéalement avant de démarrer. Sans cela, vous pourriez aggraver les carences nutritionnelles (surtout si vous avez une carence en fer ou B12 qui se retrouvent dans la viande rouge et produits de la mer)
  15. Ajoutez si besoin parmi : Oligosatiété, Formincil, Gaba, Bromélaïne (Oligosanté) pour éviter les compulsions
  16. Prenez 2-3 boites supplémentaires pour ne pas vous retrouver à court pour la phase 2 et ne surtout pas couper la cétose.

 

En option : la formule alcalinisante de Naturamédicatrix (Code -10% T3VGNE10) est idéale pour éliminer les déchets et détoxifier snas risquer la grippe cétogène.

Comment savoir si vous êtes en cétose Après la phase 1A (les 3 premiers jours) :

Symptômes classiques lorsqu’on est en cétose

Energie : après la période d’adaptation initiale, vous vous sentez en meilleure forme physique et mentale. C’est l’effet psychostimulant.

Bouche sèche et soif : pensez à bien vous hydratez !

Mictions plus fréquentes : c’est aussi pour cela qu’il faut boire suffisamment

Modification de l’odeur de l’haleine : un des corps cétoniques produit par le corps s’échappe par voie respiratoire : l’acétone. Il peut entraîner une odeur « fruitée » qui peut également modifier l’odeur de la transpiration. Cela est temporaire.

Diminution de la faim : lorsque votre corps a acquis la capacité d’utiliser ses réserves, vous ressentez moins le besoin de vous alimenter et vous diminuez les quantités de vos portions alimentaires ou le nombre de repas. C’est l’effet anorexigène.

En cas de doute pour savoir si vous êtes en cétose ou pas, deux solutions de mesures :

  1. les bandelettes de test urinaire de cétones que vous trouverez en pharmacie. Méthode simple et peu coûteuse.

Le résultat se lit d’après le changement de couleur de la bandelette trempée 15 secondes dans un échantillon de vos urines.

Les résultats sont cependant peu précis et variables selon le moment de la journée et l’état d’hydratation. Seul un résultat fortement positif est fiable. 

Mais un résultat négatif ne veut pas dire que vous n’êtes pas en cétose. Si vous n’êtes pas en cétose, c’est donc qu’il y a eu un écart ou un faux négatif : recommencez un jour de plus et refaites le test jusqu’à ce qu’il indique bien que vous êtes en cétose.

  1. Le Test sanguin de cétonémie

Ce sont des appareils portatifs qui permettent de mesurer le taux de cétone dans le sang à partir d’une goutte au bout du doigt. C’est plus fiable que la bandelette urinaire mais nécessite l’achat de l’appareil et de vous piquer le doigt.

Les valeurs indiquent votre niveau de cétose :

  • entre 0,5 et 1,5 mmol/l : vous êtes en cétose légère avec peu de modification du poids
  • entre 1,5 et 3 mmol/l : votre cétose est optimale
  • Il n’est pas souhaitable d’être au-delà et en cas de taux > 5 mmol/l, auquel cas vous ne devez pas continuer et consulter votre médecin.

Pour en savoir plus :https://www.oligosante.com/content/14-decouvrir-la-methode-easydiet-

Que faire en cas de :
  • Faim irrésistible :elle est transitoire et cède au bout de 48h, reprenez éventuellement une préparation ou des légumes de la liste autorisés.
  • Vous pouvez compléter avec Oligosatiété et Formincil qui réduisent la sensation de faim
  • Fatigue, faiblesses musculaires, crampes :vous manquez de magnésium
  • Maux de tête :ils sont transitoires et apparaissent les premiers jours. Ils cèdent rapidement aux antalgiques simples. En attendant, pensez à bien saler vos légumes et augmentez votre consommation d’eau.
  • Perte de poids retardée :elle peut survenir en période prémenstruelle. Ne vous découragez pas, tout rentrera dans l’ordre une fois cette période du cycle passée.
  • Mauvaise haleine :elle est le reflet d’une fonte de la masse grasse. Lavez-vous les dents si nécessaire.


NE SAUTEZ PAS DE REPAS : en effet, cette phase est essentielle pour vous remettre sur les rails d’une alimentation équilibrée, et comprendra 3 repas équilibrés par jour et 2 collations.
EN CAS DE RECHUTE : consultez-moi rapidement afin de vous rassurer et vous aider à repartir de bon pied.

Et ensuite ?

Il est important de bien respecter l’ordre de réintroduction de ces différents groupes d’aliments, afin de vous réapprendre à équilibrer vos repas et d’éviter ainsi la reprise de vos kilos perdus. C’est la phase la plus difficile car à vie…


L’avis de Sonia :
Je suis contre les régimes restrictifs. C’est pourquoi si vous avez peur de l’échec, commencez par en consommer de temps en temps à la place des compulsions de 16h ou du soir par exemple ou en petit-déjeuner.
Leur praticité permet de les emporter partout et de les consommer facilement.
Personnellement j’opte beaucoup pour les barres graines de courge et au chocolat lors de mes déplacements (plutôt que d’acheter des produits sucrés dans les aéroports…) ou en collation lors de journées chargées ou encore en compétition lorsque je n’ai pas assez de temps pour faire un vrai repas entre 2 épreuves.

N’oubliez pas aussi qu’ils contiennent des édulcorants et, pour ne pas perturber la flore intestinale, doivent être consommés occasionnellement sur du long terme.

Pour en savoir plus avant de vous lancer : https://sonianutrition.com/tout-savoir-sur-la-cetose-et-laccompagnement-dun-regime-hyperproteine