Détoxification de l’organisme et chélation naturelle contre l’intoxication aux métaux lourds

Mercure, plomb, arsenic, cadmium… La liste des éléments chimiques nocifs qui envahissent nos cellules est déjà conséquente et leur augmentation provoque de plus en plus de dysfonctionnements à l’origine de nombreux troubles de la santé.

Intoxication aux métaux lourds : comment faire alors pour les éliminer ?

Par une méthode spécifique de détoxification de l’organisme appelée chélation naturelle des métaux lourds. Celle-ci est très simple à mettre en place : elle s’effectue par l’absorption de plantes spécifiques et l’adoption d’un régime alimentaire particulier que nous allons détailler ci-après.

Dans la vie contemporaine, il est un fléau souvent méconnu ou sous-estimé qui a pourtant tendance à prendre de plus en plus d’ampleur : l’exposition de l’organisme aux perturbateurs endocriniens, dont les métaux lourds tels le mercure et le plomb.

Outre ces métaux lourds, notre quotidien subit « un encrassement du corps » par combinaison de plusieurs autres facteurs, dont :

  • La pollution de l’air et de l’eau, urbaine et industrielle,
  • L’alimentation remplie d’additifs en tous genres,
  • La prise de molécules chimiques de synthèse (médicaments antibiotiques, contraception, anti-inflammatoires…),
  • Une alimentation trop riche en graisses, sucres, alcool,
  • Une diminution de l’activité physique et des déplacements motorisés.

L’intoxication aux métaux lourds

Ce sont surtout les molécules toxiques qui sont à l’origine du mauvais fonctionnement de certaines parties du corps. Lorsque du plomb, du mercure ou d’autres métaux lourds s’introduisent dans les cellules dites endothéliales (qui tapissent l’intérieur des vaisseaux sanguins), ils empêchent celles-ci de communiquer entre elles et avec les centres nerveux par l’inhibition de la transmission d’un messager chimique d’extrême importance : l’oxyde nitrique.

Conséquences sur la santé humaine

Or, l’oxyde nitrique joue un rôle prépondérant dans le contrôle de la pression sanguine : de manière schématisée, il indique aux vaisseaux sanguins quand ils doivent se relâcher et s’élargir afin de faciliter la circulation et l’oxygénation du sang.
Si l’on ne procède pas à une détoxification naturelle des organes de façon régulière, les conséquences néfastes sur la santé sont réelles :

  • Augmentation du risque de maladies cardio-vasculaires, insuffisance cardiaque, hypertension,
  • Taux de cholestérol élevé, athérosclérose,
  • Pré-diabète, diabète,
  • Mauvaise condition physique générale,
  • Baisse de moral, déprime, voire dépression.

La chélation naturelle des métaux lourds

Il est fort heureusement possible d’acquérir des réflexes simples afin de faire disparaître le plomb, le cadmium, l’arsenic ou le mercure de l’organisme sans avoir recours aux méthodes chimiques. Ce processus est appelé chélation naturelle des métaux lourds. L’utilisation de la phytothérapie et un régime alimentaire adapté permettent d’y contribuer de manière très efficace.

Attention à ne pas confondre avec la chélation chimique des métaux lourds : devant le danger représenté par les métaux lourds pour la santé, certains médecins et spécialistes recommandent la chélation chimique en lieu et place de la détoxification naturelle de l’organisme : afin de libérer les cellules graisseuses des éléments toxiques, ils utilisent l’administration d’éléments biochimiques qui se lient et neutralisent le mercure ou le plomb, par exemple, et qui sont ensuite éliminés par le système urinaire. Cette méthode ne fait cependant pas l’unanimité chez les professionnels du bien-être, qui privilégient le pouvoir des plantes et des aliments.

Les plantes détoxifiantes

Les plantes vont agir sur nos différents organes émonctoires ou systèmes d’épuration : les reins, le foie, les glandes sudoripares, les poumons, la peau, la vésicule biliaire, les intestins…

La chlorella

C’est est une algue d’eau douce qui a été découverte en 1890 par le microbiologiste hollandais Martinus Willem Beijerinck. Encore assez peu connue en France, elle est très populaire au Japon.
Le principal composant actif est la sporopolléine qui constitue sa membrane fibreuse. Celle-ci possède un excellent pouvoir d’absorption des métaux lourds, pesticides, insecticides et autres engrais chimiques divers. Véritable agent de chélation naturelle des métaux lourds, elle aide l’organisme à s’en débarrasser en les fixant et en les éliminant.

Ses autres atouts :

  • Elle favorise l’oxygénation des tissus, assainit la flore (effet probiotique) grâce à sa haute teneur en chlorophylle,
  • Elle participe à l’augmentation des défenses naturelles (lymphocytes T) et à la préservation des cellules saines,
  • Elle régule et maintient l’équilibre acido-basique du corps,
  • Elle apaise le système nerveux, diminue le stress et favorise le sommeil,
  • Elle diminue le mauvais cholestérol (LDL).

Le chardon-Marie

Il n’est pas doté d’une action spécifique à l’élimination des métaux lourds, mais est un puissant purificateur et détoxifiant naturel du foie, organe le plus sollicité dans la chélation naturelle des métaux lourds et l’élimination des produits toxiques circulant dans l’organisme. Il traite également le diabète et facilite la digestion des aliments.

Les aliments naturellement détoxifiants (liste non exhaustive):

  • Le chanvre
    Il arrive en tête des agents les plus efficaces puisqu’il absorbe environ 98 % des composés mercurés.
  • La fraise
    Un certain nombre de fibres végétales de fruits sont connues pour leur pouvoir de neutralisation du mercure. Ceux contenus dans la fraise sont capables d’en capturer 95% : chaque grain de la fraise est connecté au centre du fruit par une multitude de fibres insolubles, qui ne sont pratiquement pas digérées et arrivent quasiment intactes dans le système gastro-intestinal, où elles fonctionnent comme des éponges à mercure d’une efficacité surprenante. Une bénédiction quand on sait que le mercure est le métal lourd le plus difficile à capturer. Rien ne vaut des fraises fraîches. Attention à la provenance et à leur qualité. L’optimal étant de les cultiver soi-même. Hors saison : pensez à faire le plein en les congelant pendant la saison.
  • Le beurre de cacahuètes ou beurre d’arachide
    Excellent agent de chélation naturelle des métaux lourds, il neutralise jusqu’à 96 % du mercure alimentaire grâce à la formation d’un « gel à effet colle » lors de la digestion.
  • L’endive et les choux
    Elle fixe dans l’intestin grêle les substances toxiques telles que le plomb et le mercure.
  • Le poivron
    Comme de nombreux légumes, le poivron est un excellent purificateur du sang. Sa richesse en vitamine C, bêta-carotène et vitamine E lui confère des propriétés antitoxiques.
  • La pomme
    La pectine contenue dans la pomme emprisonne les matières toxiques parasitant l’intestin et les évacue.
  • Le miso
    Aliment japonais traditionnel se présentant sous forme de pâte fermentée à haute teneur en protéines, le miso renferme une substance (le zybicolin) capable d’absorber les métaux lourds et les éléments radioactifs tel le strontium.
  • Les compléments alimentaires
    Non indispensables, vous pouvez donc selon votre budget et/ou l’aggravation de l’intoxication les associer aux aliments précédemment listés pour des résultats plus rapides et efficaces.
    Ceux à base d’acide alpha-lipoïque (AAL), de sélénium et de vitamine C représentent des moyens efficaces de détoxification de l’organisme et de chélation naturelle des métaux lourds.
    Vous pouvez aussi opter pour le Detox Complète en phase 1, le Glutathion liposomal en phase 2 ou encore le N-Acetyl-cystéine en traitement de fond à l’année.

Vous devez être connecté dans pour poster un commentaire.